The 100 : Le point sur les incohérences

clarkeface2

Je voulais commencer cet article en m’excusant presque d’aimer The 100. Mais je ne le ferai pas. J’ai discuté avec pas mal de monde, j’ai parcouru beaucoup de pages Internet remplies de critiques, et je me suis rendue compte que l’écrasante majorité de ceux qui avaient quelque chose de négatif à dire n’avait vu que les 5-6 premiers épisodes de la série. The 100, cette série de CW, à petit budget, a su, après une bonne moitié de première saison désastreuse, devenir quelque chose de vraiment bien et intéressant, tant du point de vue science-fiction, avec parfois un agréable petit côté Battlestar Galactica (oui oui), tant du point de vue politique et représentation (malgré un certain nombre de choses problématiques, mais ce n’est pas le sujet ici).

bc5fc73644b20e504b80863475c174c8

Malgré mon amour pour cette série, je voudrais tout de même pointer du doigt un certain nombre d’incohérences qui ne me laissent pas indifférente. Je ne vais bien évidemment pas parler des « incohérences scientifiques », tout d’abord parce que je ne suis pas physicienne, mais aussi parce qu’il s’agit de science-fiction, et que nombreux sont les chercheurs à avouer que c’est cette dernière qui a inspiré leurs recherches et découvertes. Donc je ne parlerai pas des panneaux solaires fonctionnels après 100 ans (tandis que leur durée de vie est de 30 ans et ce si on remplace l’onduleur tous les 12 ans), ni de l’absence de compteurs Geiger, d’autant plus que la série dépeint les technologies de 2052 et que 35 ans c’est beaucoup sur l’échelle des progrès techniques. Je ne vais absolument pas parler des problèmes de gravité sur la station spatiale, et j’espère que ceux qui les évoquent pour The 100 font de même concernant Star Trek, Battlestar Galactica, Firefly, Stargate et compagnie. Non, les œuvres de fiction du petit comme du grand écran ne respectent pas les règles de la physique relatives à la gravité, mais on peut les comprendre, parce que filmer en apesanteur ça doit être chiant et compliqué. À part Gravity et The Expanse, je vois même pas qui évoque cette question sérieusement. Je ne vais pas non plus parler des looks lissés, des brushings et du mascara dans un monde post apocalyptique, parce que c’est Hollywood, à quoi vous vous attendez.

Après cette longue introduction, voici donc une série d’incohérences majeures dans l’univers de The 100.

65da79eab0979bcfab1bcedf1a77df7b--google-earth-fandom

La politique de l’enfant unique

Sur l’Arche, la Terre étant devenue inhabitable, a été instaurée l’interdiction d’avoir plus d’un enfant. Cela est justifié par la nécessité de garder la population à un nombre stagnant. Cependant, mathématiquement, pour qu’une population évite de croître ou de diminuer, il faut que chaque couple ait deux enfants. Ainsi, deux individus sont remplacés deux individus. Si chaque couple n’a qu’un seul enfant, à chaque génération la population devrait voir son nombre divisé par deux. Ainsi, au bout de 200 ans (nombre d’années, selon la série, nécessaire à la restauration d’un niveau de radioactivité non létal), la population de l’Arche aurait été complètement réduite.

Je n’arrive pas à trouver le nombre exact de survivants dans l’espace en 2052. Beaucoup parlent de 4000 mais je ne trouve pas la source de cette information. Selon mes calculs et les informations tirées de la première saison, 97 ans après la catastrophe nucléaire, c’est-à-dire au début de la série, ils sont 2657 sur l’Arche. J’ai donc fait un petit calcul, en prévoyant un peu plus large pour compenser avec la maladie et la peine de mort excessive. Dans la série, on ne voit quasiment aucune personne âgée sur l’Arche, mais j’ai choisi de considérer ça comme une réticence de Hollywood à donner de travail à des acteurs âgés (et à de la paresse de la production) et de prendre en compte une espérance de vie de 75 ans (et encore je suis sympa, puisque les médicaments sont extrêmement limités sur l’Arche). J’ai estimé un peu au hasard la proportion des tranches d’âge, mais ce n’est qu’une démo et ce calcul comprenait beaucoup d’inconnues. Dans tous les cas vous voyez la faille. Donc si au départ ils avaient été 2835, et si on considère qu’une génération c’est 25 ans (comme le dit Clarke dans le pilote), au bout de 200 ans il ne serait resté que 31 personnes sur l’Arche. Lol. Et au bout de 97 ans (moment où se déroule la série), 237 (donc pas besoin d’envoyer les 100 sur Terre ni d’asphyxier les 320 volontaires).

50-75 ans

25-50 ans

0-25 ans

Total

Gen 0

2052 – 2077

405

1890

540

2835

Gen 1

2077 – 2102

1890

540

270

2700

Gen 2

2102 – 2127

540

270

135

945

Gen 3

2127 – 2152

270

135

68 (67,5)

473

Gen 4

2152 – 2177

135

68

34

237

Gen 5

2177 – 2202

68

34

17

119

Gen 6

2202 – 2227

34

17

9 (8,5)

60

Gen 7

2227 – 2252

17

9

5 (4,5)

31

Et tout ça, c’est sans compter la stérilité et le célibat.

Je pense que cette faille est juste due à une maladresse. Quelqu’un dans l’équipe de la série a eu l’idée de faire cette règle, comme ça ils allaient pouvoir développer le personnage d’Octavia, et personne, dans tous les filtres et niveaux de confirmation de la série, ne s’est dit que mathématiquement c’était n’importe quoi. Mais est-ce qu’on doit laisser passer ce genre de maladresse ? Peut-être, quand on a une vie.

68457beafd20deede2cc3f7d15e54c28

La peine de mort pour la moindre infraction

On apprend dès le pilote que sur l’Arche, l’absurdité de la loi ne s’arrête pas à l’immixtion dans la démographie. La moindre infraction quelle qu’elle soit est punie de la peine de mort. Qu’il s’agisse d’un simple vol ou d’une deuxième grossesse menée à terme, l’auteur de l’infraction se voit éjecté dans l’espace. Par ailleurs, il n’y a pas de notion de nécessité, puisque le vol de médicaments nécessaires à la survie d’un enfant est lui aussi puni de la peine de mort sans aucune considération. La seule exception concerne les mineurs qui eux sont incarcérés jusqu’à leur majorité, au moment de laquelle est prévue une révision.

Cette sévérité des peines est incohérente pour plusieurs raisons.

Les skillz. Sur l’Arche, tout le monde a un métier assigné. Chacun a sa place dans la société et surtout dans le fonctionnement de la station. Le savoir et surtout le savoir-faire de chacun devrait sérieusement être pris en considération, mais ce n’est pas le cas. Ainsi, le père de Clarke, Jake Griffin, a été mis à mort pour avoir tenté de lancer l’alerte concernant l’état de l’Arche, alors qu’il était L’INGÉNIEUR PRINCIPAL DE L’ENVIRONNEMENT. Osef yolo ptdr. Pareil pour la mère de Clarke, Abby Griffin qui, pour avoir aidé Raven à aller sur terre, a failli être éjectée dans l’espace sur-le-champ alors qu’elle était MÉDECIN, officier médical en chef de surcroît. Incroyablement logique. Attention, ne venez pas m’accuser de dire que la vie d’un médecin vaut plus que la vie d’un ouvrier, ici il est juste question d’utilitarisme et de survie sur une station spatiale pendant 200 ans.

L’air gaspillé. À chaque fois que quelqu’un est largué dans l’espace, il l’est à travers un sas assez spacieux rempli d’air respirable. Donc à chaque fois que quelqu’un est condamné à mort pour une quelconque infraction, l’administration de l’Arche décide de gaspiller une dizaine de mètres cubes d’air. Étant donné que l’air est une denrée rare et précieuse dans une station spatiale censée contenir 2800 personnes pendant 200 ans, cette solution déborde elle aussi de logique.

Mutations culturelles démesurées en 97 ans

On découvre dès la première saison qu’il y a eu des survivants restés sur Terre, du moins sur le territoire des États-Unis, après la catastrophe. Mais ils ne se sont pas contentés de survivre : ils se sont mis à parler une autre langue, ont changé de religion et de culture, ont arrêté d’utiliser l’électricité et toutes les autres technologies et ont oublié l’existence de la médecine moderne. En bref, ils ont fait table rase du passé et sont redevenus une société primitive. En quatre-vingt-dix-sept ans. Ça manque cruellement de cohérence.

La langue. Les survivants de la Terre qu’on voit dès la première saison parlent donc une nouvelle langue, le trigedasleng, qui ressemble à l’anglais mais avec une phonétique, une sémantique et apparemment une grammaire différentes. Mais tous les guerriers, c’est-à-dire une très grande partie de la population, parlent aussi anglais, l’anglais d’aujourd’hui. D’où ? Comment ? Pourquoi ??? D’où ils ont inventé une nouvelle langue ? Et en aussi peu de temps ? Il y a 12 clans qui vivent sur ce territoire, on pourrait se dire que c’est pour avoir un langage secret, mais non, puisque les 12 clans parlent tous la même langue. Ensuite, on pourrait penser que c’est pour avoir un langage secret vis-à-vis des gens de Mount Weather, mais ces derniers n’ont pas l’air de communiquer avec eux verbalement. Je me suis demandée si la très haute mortalité pouvait avoir causé ça. J’en ai parlé à une amie à moi qui écrit une thèse en littérature médiévale et qui a travaillé sur l’époque de la peste noire, époque à laquelle 50 % de la population européenne a péri. Elle m’a affirmé que la langue n’avait pas été affectée par l’épidémie, et qu’en règle générale elle ne changeait considérablement qu’en cas d’invasions ou encore de décrets royaux. La série ne nous parle d’aucun des deux.

Ça aurait pu être une évolution naturelle, mais un siècle semble être trop court. On peut aisément lire des texte en anglais d’il y a 100 ans sans dictionnaire, pareil pour le français et bien d’autres langues encore, pourtant le XX° siècle n’a pas manqué de bouleversements. Le linguiste Jacques François, dans son article Pourquoi les langues évoluent-elles ? paru dans Sciences humaines (2013/3, n°246), affirme qu’une langue cesse d’évoluer une fois qu’elle est sacralisée. Il prend l’exemple du français, sacralisé, pour lequel toutes les réformes depuis 1910 ont reçu d’immenses contestations (vous vous rappelez de la fausse nouvelle info avec « ognon », là ? mdr). À l’inverse, il prend l’exemple du latin qui, après la chute de l’Empire romain d’Occident, a connu des évolutions tellement notables et hétérogènes qu’au VIII° siècle, les versions parlées dans les différentes anciennes provinces de l’Empire excluaient la compréhension mutuelle (ce qui a donné naissance au provençal, au catalan ou encore au portugais). Bien qu’on puisse considérer que l’absence de sacralisation de l’anglais dans le monde post apocalyptique dépeint dans The 100 ait pu permettre la création de ce trigedasleng, 97 ans c’est tout de même très court (il a fallu trois siècles au latin). D’autres facteurs de l’évolution du latin ont été, selon Jacques François, l’effondrement, avec l’Empire, de l’administration et de l’école, et le fait que ce n’était pas la langue maternelle de nombreux Romains d’origine germanique. Le critère de l’effondrement du contrôle centralisé de la langue est rempli dans The 100, mais le fait que cela soit la langue de naissance des autochtones américains (80 % d’entre eux) rend cette évolution peu probable.

c75f32c80daa24adaa1015bc1b894332--the--the-ojays

La religion. La série se déroule sur l’ancien territoire des États-Unis d’Amérique, dont 70 % de la population est chrétienne aujourd’hui. Les Grounders, contestablement traduits en Natifs, ont tous une sorte de religion païenne, qui vire plus sur un ensemble de superstitions que sur une religion d’ailleurs. Ce qu’on sait, et attention gros spoiler, c’est que peu après la catastrophe nucléaire, Becca, une « scientifique », est revenue de sa station spatiale, sur laquelle elle avait développé un remède aux radiations, pour aider les survivants sur Terre. Elle avait développé une modification génétique, nightblood, permettant de résister aux radiations mais aussi une intelligence artificielle qui fusionne avec l’esprit à l’aide d’une puce implantée dans la nuque, permettant de guider au mieux l’Humanité. Cent ans plus tard, Becca est sanctifiée, elle est le premier « Commandant ». Le Commandant est une sorte de statut supérieur, presque divin, de leader des 12 clans. Le Commandant est choisi, à travers un combat à mort, parmi ceux qui ont le nightblood et il est porteur de l’IA. À la mort d’un Commandant, la puce avec l’IA est implantée dans la nuque de son successeur. Avec le temps, la conscience que l’IA en est une s’est estompée (dégradation matérielle de la puce), et elle a pris un caractère sacré, appelé esprit du Commandant. Alors j’aimerais bien qu’on me dise qu’une société primitive qui ne comprend rien aux technologies puisse prendre une puce pour un objet mystique, mais il s’agit d’Américains en 2052, alors j’aimerais bien comprendre comment ils ont pu finir par penser ça. Par ailleurs, leur « religion » comprend des prières et des prêtres, et les 12 clans semblent avoir la même. Il est vrai que certaines religions ont vu le jour et se sont développées, répandues de manière considérablement rapide, notamment l’Islam, mais la situation dépeinte dans The 100 reste peu crédible à mes yeux.

PromoIndraFight_2x11

La culture dans son ensemble. Les Natifs ne semblent avoir aucune idée de ce qui s’est passé avant 2052. Ils parlent de la catastrophe nucléaire, Praimfaya, comme du big bang mdr. Aucune idée de ce que sont les États-Unis, le christianisme, le judaïsme, les sciences, les arts, rien. Tabula rasa lol. Comment expliquer cela ? Je pense que les créateurs de la série ont voulu créer un univers original avec une différence marquée entre les survivants de la Terre et les survivants de l’espace, mais ils sont allés trop loin, beaucoup trop loin. Les Natifs, peuples guerriers, n’utilisent même pas LES ARMES À FEU, et ce pour des raisons religieuses ou plutôt de superstitions.

Je voulais aussi parler du climat, et du fait qu’ils fassent quelques heures de « route » (il n’y a pas de routes) en 4×4 pour passer de la jungle tropicale au désert ou encore à la forêt enneigée, mais peut-être qu’une catastrophe nucléaire à l’échelle planétaire peut avoir ces effets sur le climat (et j’ai la flemme des recherches climatologiques). J’aurais aussi pu parler du traitement douteux des effets des radiations sur le corps humain, mais je ne veux pas trop dévier sur les critiques de l’ordre des sciences « dures ».

4bfc89ec03ed65a23b32a669974473d7

En conclusion, je voudrais rappeler que même si j’ai écrit ce pavé critique, je trouve la série super. Elle a des défauts, mais une fois le cap des 2/3 de la première saison franchi, ça devient vraiment bien, avec beaucoup de rebondissements inattendus, beaucoup de violence et de mort et un bon développement des personnages qui, au début de la série semblent quand même assez plats et clichés. Mon article n’a pas vocation à dire que la série est pourrie, mais simplement de rappeler que ce n’est pas si c’est de la science-fiction qu’on peut s’affranchir de toute logique. Bien au contraire. En somme, The 100 c’est cool.

Allez, à plus les rageux.

3KKK

 

 

 

 

13mfe8
TMTC la saison 3
Publicités

Falling Skies : Tom Mason est une sale grosse merde

tumblr_inline_nsbbumMzQR1qelgj1_1280

Il m’a fallu 4 saisons et un tour sur IMDb pour me rendre compte que Falling Skies n’était pas une quelconque série B mais une grosse production Spielberg all stars. Mais il m’a fallu beaucoup moins que ça pour me rendre compte que Tom Mason était un des personnages les plus pourris, insupportables et ridicules de manière embarrassante. J’ai même créé ce tumblr [edit : oui cet article a été copié du tumblr du (quasi) même nom pour centraliser] exprès pour le dire. Est-ce la peine de vous dire que je vais spoiler un peu ?

 

Il est le fruit de l’ego surdimensionné du mec d’Urgences

Bien que pas plus insupportable que ça dans la première saison, le personnage a commencé a être vraiment exaspérant dès la deuxième, et cela n’a fait qu’empirer, et ce jusqu’à ce que son nom me donne envie de gerber. Pourquoi ? Peut-être parce que cette vieille moisissure de Noah Wyle est devenu coproducteur dès la saison 2.

Pour une raison inconnue, NW a décidé de coller au personnage de Tom Mason toute sorte de qualités afin de le rendre de plus en plus « parfait ». On l’a donc vu comme un intellectuel mais également un combattant acharné qui se bat super bien et n’hésite pas à tuer ses ennemis de sang froid (mais avec amour, lol, cf le discours qu’il fait à son fils Ben au début de la saison 2) mais sans pour autant être un psychopathe, hein. Il est également un bon père de famille, car il prend soin de ses TROIS fils et de sa femme, il a assez d’amour pour tout le monde, ce vieux étron. Lexie est un cas un peu particulier, voudrait-on se dire, mais tandis que tout le monde (sauf Anne, Ben et Lourdes) est effrayé et veut la tuer, Tom n’est pas comme ça, et sait faire preuve de juste assez de méfiance à la fin de la saison 4 avant de définitivement  tout pardonner à sa fille et de pleurer sa mort. Sale grosse merde. Tom est également un leader que tout le monde (à part Pope) respecte et écoute, mais qui ne prend pas la grosse tête pour autant (« Bonjour M. le Président ! – Je vous en prie, ne m’appelez pas comme ça. – Ok grosse chiure. »). D’ailleurs il est même élu président des Nouveau États-Unis d’Amérique, si c’est pas démesurément abusé, ça.

tumblr_inline_nsbc1kPgBd1qelgj1_500

 

Il prend des décisions complètement pourries et est incohérent

Bon, je ne vais pas revenir sur toutes les fois où il a ramené son avis laxatif dans des discussions ne nécessitant pas ses interventions, toutes les fois où il a « suivi son intuition », pris d’énormes risques par la même occasion et niqué tous les principes de logique et de hiérarchie, emmerdé tout le monde pour sauver ses fils ou sa meuf ou juste été une sale grosse merde. En plus il se prend tout le temps pour le chef et croit tout le temps avoir raison sans jamais se remettre en question, rha mais qu’il crève.

 

Il est important et irremplaçable de manière totalement injustifiée

Pourquoi est-ce que les aliens quels qu’ils soient s’adressent toujours directement à lui, communiquent à travers lui ou ne veulent parler qu’à lui ? Pourquoi est-ce qu’à chaque fois qu’il se retrouve sur un vaisseau ou dans un immeuble alien, il se montre totalement insupportable et irrespectueux sans se faire écarteler ou brûler vif ? Et pourquoi est-ce que la nouvelle race d’aliens « disparue » lui dit qu’il est irremplaçable et que s’il crève, la guerre sera perdue parce que c’est lui qui doit délivrer l’arme fatale ? Non mais sérieusement, ce dernier point est totalement abusé, ça en devient risible.

 

Ses petites leçons d’Histoire sont insupportables

Déjà l’Histoire vue par les Américains (surtout dans la culture mainstream) est chiante, prétentieuse et binaire, mais quand c’est un personnage aussi nauséabond qui la raconte, stop, une cystite semble moins désagréable.

 

Il fait de l’ombre voire détruit des personnages potentiellement cool

Dans une discussion sur IMDb autour de Pope, tout le monde se demandait pourquoi ce personnage plein de potentiel était subitement devenu un simple stéréotype, une coquille vide et un simple prétexte pour que Tom montre une énième fois à quel point il est héroïque, alors qu’on commençait à peine à l’apprécier, notamment après l’épisode où il a sauvé cette immense merde de Tom qui avait décidé de crever dans la forêt (sans doute parce qu’il savait que NW allait sauver sa peau de crasseux) et où il a raconté l’histoire sur son gamin et le mec qu’il a tué (d’ailleurs Tom ne l’a jamais remercié pour ça, sans doute parce que du respect il n’en a que pour lui-même). Quelqu’un a pointé du doigt le fait que NW niquait tout le temps l’ambiance sur le plateau et que c’était un énorme connard qui voulait que son personnage et lui seul soit adoré de tous, quitte à délaisser voire tuer d’autres personnages, secondaires ou non, de peur qu’ils ne lui fassent de l’ombre. On voit par exemple trépasser Tector pile au moment où il commençait à être un peu plus développé et apprécié.

tumblr_inline_nsbc2g7fYU1qelgj1_400

C’est quoi cette voix ?

Noah Wyle pense très probablement que cette voix qu’il a adoptée est rauque et badass, mais on dirait juste qu’il a des végétations mal soignées.

 

Tom Mason = pire personnage de l’histoire des séries TV

Peut-être qu’un jour Noah Wyle se rendra compte du ridicule embarrassant de son personnage ou encore de sa platitude et absence de complexité, et peut-être que les scénaristes et le réalisateur réussiront par se rebeller en faisant crever ce personnage de manière absolument pas héroïque mais totalement nulle et comique, mais en attendant, Tom Mason est juste une super grosse merde.

Bonus : les fameuses milices qui se font appeler « milices Mason » pour une raison totalement inconnue et Tom qui fait semblant d’être gêné mais c’est absolument pas crédible parce qu’on sait tous que c’était une idée du cerveau moisi de Noah Wyle et que ça le fait probablement bander.

 

tumblr_inline_nsbc30bn8B1qelgj1_250